Souvent mentionnée dans l’actualité et source de questionnements réguliers pour les parents, l’exposition de nos bébés à la lumière bleue doit être un vrai point d’attention. 

Quels sont les dangers ? A partir de quel âge peut-on mettre son enfant devant la télévision ou la tablette ? Y-a-t-il une durée maximale d’exposition par jour à respecter ? Tant de questions auxquelles nous allons répondre dans cet article et, vous verrez, les solutions sont plutôt simples.


Dans cet article :

  1. La lumière bleue, amie ou ennemie ? 

  2. Les conséquences d’une exposition à la lumière bleue chez l’enfant.

  3. Les moyens pour protéger son enfant de la lumière bleue.

La lumière bleue, amie ou ennemie ?

Avant d’aborder les risques liés à la lumière bleue chez les enfants et plus particulièrement chez les bébés, il est important de comprendre qu’il existe plusieurs lumières bleues.

une maman et son bébé devant un écran d'ordinateur qui émet de la lumière bleue

La lumière bleue, quésaquo ?

On parle de lumière bleue lorsque l’on évoque la partie du spectre lumineux dont les longueurs d’ondes se situent entre 380 à 500 nanomètres. 

Sur cette tranche du spectre lumineux, on va distinguer plusieurs sous-sections dont les impacts seront différents. 

Il est important de bien comprendre ce découpage de la lumière pour mieux adapter les solutions et moyens de protection par la suite.

De 380 à 450 nanomètres, la lumière bleue nocive

Sur ces longueurs d’ondes (le bleu violet), la lumière est toxique et est soupçonnée de favoriser la dégénérescence maculaire liée à l’âge et peut notamment entraîner plusieurs désagréments que vous avez probablement ressentis après une longue journée de travail : yeux secs, picotements, maux de tête…etc.

Les sources principales d'émission de ce type de lumière bleue sont : 

  • 📱Les smartphones

  • 📺 La télévision

  • 💻 Les ordinateurs et tablettes

  • 🖥️ Tout autre écran LED, LCD ou Plasma.

  • 💡 Les ampoules LED

  • 🌞 Et même le soleil ! 

Il faut donc s’en protéger et, soit éviter l’exposition aux écrans, soit utiliser des filtres permettant de prémunir ses yeux des troubles qu’elle peut causer.

De 450 à 500 nanomètres, la lumière bleue bénéfique

Cette partie de la lumière participe activement au rythme circadien et à réguler nos cycles de sommeil / éveil. 

Elle est principalement émise par le soleil et contribue notamment à la régulation de votre niveau de mélatonine (aussi appelée l’hormone du sommeil) en l’abaissant le matin pour favoriser votre réveil. 

Elle ne doit donc pas être filtrée pour profiter de ses bienfaits.

Les conséquences d’une surexposition à la lumière bleue chez l’enfant

Chez les enfants, et encore plus chez les bébés, cette lumière bleue peut avoir des effets grandement néfastes sur la santé et le développement. Leur cristallin, encore en développement, laisse passer plus de rayons lumineux que celui d’un adulte et les rend donc plus vulnérables.

jeune enfant devant un écran

Les symptômes courants 

A court terme : fatigue visuelle, picotements, yeux secs, vision trouble, maux de tête, irritabilité, troubles du sommeil et difficultés d’endormissement. Autant de signes qui doivent vous alerter. 

A long terme, même si d'autres d’études doivent encore approfondir le sujet, la lumière bleue participe à une baisse générale de l’acuité visuelle.

Ce sont ici les désagréments les plus classiques. Ils peuvent aussi bien concerner un enfant qu’un adulte mais chez l’enfant ils auront tendance à apparaître plus rapidement du fait de leur développement encore actif.

Les impacts sur le développement de l’enfant

L’exposition à la lumière émise par les écrans des plus jeunes enfants et encore plus des nourrissons a un impact très important dans le développement des fonctions cognitives de ces derniers.

En effet, plusieurs études ont montré que les enfants passant plus de temps devant télévision, smartphone ou tablette développent plus facilement des troubles du comportement ou de la communication.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel Français note par exemple que pour les enfants de moins de 3 ans :

L’interaction avec le monde qui l‘entoure est essentielle au bon développement du tout-petit (langage, motricité, etc.).[...] Pour développer ses capacités, l’enfant doit utiliser activement ses cinq sens en s’appuyant notamment sur la relation avec un adulte qui répond à ses sollicitations. Il a besoin de se percevoir comme pouvant transformer le monde, ce qu’il fait par exemple quand il manipule des objets autour de lui. L’exposition passive à des images diffusées sur un écran ne favorise pas ce type d’interactions et peut au contraire freiner le développement du tout-petit enfant”.

Autrement dit, pas d’écrans pour bébé et ce, jusqu’à 3 ans minimum.
Au delà de cette période et tout au long du développement de vos enfants vous devez adapter leur usage à leur âge. Voici les recommandations du ministère de la santé : 

  • 🔴 De 3 à 6 ans : à toutes petites doses, par sessions de 20 min max et sur des programmes adaptés à l’âge de l’enfant. Privilégiez un programme complet plutôt que de zapper et n’hésitez pas à reproposer le même programme plusieurs fois pour que votre enfant assimile vraiment son contenu.

  • 🟠 De 6 à 9 ans : vous pouvez introduire la notion de programme “plaisir” et commencer à initier vos enfants aux jeux vidéo mais attention à toujours respecter un temps d'exposition total aux écrans par jour inférieur à 2h et à bien contrôler les images auquel ils sont soumis en accompagnant leurs sessions.

  • 🟡 Après 9 ans : vous pouvez accorder plus d’autonomie à vos enfants et les laisser seuls devant les écrans. Gardez en tête cette limite de 2h par jour maximum et pensez à activer le contrôle parental. 

bébé avec lunette anti lumiere bleue 

Pendant l’exposition aux écrans, quels moyens de protection ?

Nous le savons, malgré tous les efforts que vous pourriez fournir pour protéger votre enfant d’une exposition prolongée aux écrans, ces derniers sont aujourd’hui incontournables. Et si ce n’est pas à la maison qu’il y est exposé, ce sera certainement le cas à l’école. 

Comment faire alors pour limiter les troubles liés à cette lumière bleue des écrans ? 

A la source, en filtrant cette lumière bleue sur vos écrans

Vous pouvez tout d’abord régler vos équipements lorsqu’ils disposent de cette option pour ajuster le niveau de lumière bleue émise par ceux-ci. Les smartphones récents disposent quasiment tous d’un mode “nuit” par exemple ou d’un filtre “lumière bleue” permettant déjà de réduire l’intensité lumineuse de ce spectre nocif. 

Mais cela n’est pas suffisant pour filtrer la majorité des particules néfastes et malheureusement certains écrans ne disposent pas de cette option (notamment les télévisions).

La deuxième solution est de vous procurer des filtres anti lumière bleue à placer par dessus vos écrans. Il en existe surtout pour ordinateurs mais là encore il sera difficile d’en trouver un pour votre TV. 

Jeune enfant exposé à la lumière naturelle

Attention aux éclairages de la maison

Et oui, même les éclairages proposés pour éclairer votre maison contiennent de la lumière bleue artificielle nocive. Faites donc attention lors du choix de vos ampoules ! On trouve notamment des ampoules à faible intensité lumineuse qui n'émettent pas ou très peu de lumière bleue. 

C'est une astuce simple et peu coûteuse, utile pour votre chambre et la chambre de bébé !

Porter des lunettes anti lumière bleue

Ces lunettes anti lumière bleue permettent de filtrer une grande partie des ondes lumineuses nocives et donc de limiter grandement les effets secondaires liés à une exposition trop longue aux écrans. 

Plusieurs marques et gammes existent et vous devez bien faire attention à vérifier quelles sont les longueurs d’ondes filtrées et à quel taux. Si vos petits acceptent de porter des lunettes c'est le solution qui apportera le maximum de protection

Chez Horus X nous proposons des modèles de lunettes anti lumière bleue pour enfants sans correction filtrant de 60% à 86% de la lumière bleue nocive et même jusqu’à 100% sur la partie du spectre allant de 380 à 400 nanomètre.

Plus la filtration est intense et plus le verre aura une teinte ambrée. 

Vous retrouverez ainsi plusieurs modèles de lunettes dans notre boutique : 

Ces taux de filtration sont aujourd’hui les meilleurs du marché et nous vous encourageons à comparer en gardant bien en tête les longueurs d’ondes filtrées car certaines marques affichant un taux élevé se basent uniquement sur une portion plus restreinte du spectre nocif.

Le mot de la fin : protéger bébé de la lumière bleue nocive

La lumière bleue représente un risque sérieux pour nos tous petits. Plus encore chez les bébés, il est important de minimiser ses impacts sur la santé des petits. L'influence dangereuse des sources de lumière bleue sur les yeux et sur le sommeil doit nous alerter mais heureusement des solutions simples existent.

Pour bébé : pas d'écrans, et ce, jusqu'à 3 ans. Exposez le à un maximum de lumière naturelle et donnez lui le temps de se développer un peu avant de lui fourrer un écran devant les yeux.

Pour la suite et selon l'âge, l'utilisation d'une paire de lunettes anti lumière bleue permet une protection optimale, toujours combinée à une régulation du temps de visionnage rigoureuse.

09 juin, 2023
Balises: Lumière bleue

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés