Comment dire a ses parents qu'on veut devenir un pro-gamer ?

Comment dire a ses parents qu'on veut devenir un pro-gamer ?
Ton rêve, c'est de poser ton casque sur tes oreilles, tes lunettes gaming sur le nez, ta main droite sur ta souris et ta main gauche sur ton clavier, puis de montrer ton skill au monde sous les applaudissements d'un stade en folie ? C'est tout à fait possible. Bon nombre de pro-gamers sont partis de nulle part, de leur PC familial, de leur console de salon pour arriver jusqu'au plus haut niveau. La première étape pour y parvenir, c'est de dire à tes parents que tu veux devenir pro-gamer et les en convaincre.

Avant tout : comment devenir pro-gamer ?

Il n'y a pas de secret : pour devenir pro-gamer, il faut travailler. Mais le travail peut passer par deux phases principales, à savoir l'entraînement et la formation. La deuxième solution, qui va clairement de paire avec la première, est plus récente et prouve que l'eSport continue de grandir.

S'entraîner et le devenir progressivement

La première chose que tu dois faire, c'est t'entraîner. Clairement, chasse de ta tête tout espoir de devenir Gotaga ou Kayane, pour ne citer qu'eux, sans le moindre effort. L'eSport, c'est du sport : il faut entraîner ton corps, ton esprit et développer ton skill durant de longues heures chaque semaine. Mais tu n'es pas obligé d'enchaîner 14 heures de games par jour au début. Tu vis ta vie normalement, tu vas en cours ou au travail, et tu t'entraînes dès que tu le peux avec tes potes.

Quand tu sens que tu commences à avoir un vrai petit niveau, tu peux peut-être t'inscrire à des tournois locaux, voire te lancer dans le stream. Pendant ce temps, n'hésite pas à suivre des joueuses et joueurs réputé(e)s, à comprendre comment elles/ils jouent et à t'inspirer de leur skill pour développer le tien.

Suivre des formations dédiées

Nous sommes en 2021, c'est terminé l'époque des gameuses et gamers réprimés à l'école. Maintenant, jouer c'est un loisir commun, parfois même à la mode. Devenir joueuses ou joueur eSport est même devenu parfois impressionnant pour les monsieur et madame tout le monde, bien qu'une certaine appréhension subsiste toujours. De nos jours, il existe des formations et même des écoles dédiées à l'eSport, proposant d'en apprendre plus sur tous les métiers reliés à ce domaine. Si tu ne sais pas quelle école choisir ou si tu veux simplement en savoir plus sur tout cela, nous t'invitons à te rendre sur cette page.

Les arguments en ta faveur pour devenir pro-gamer

Maintenant que tu as une petite idée de comment on peut devenir pro-gamer, il va falloir passer aux choses sérieuses. Le boss final du début de ta carrière. Pense à récupérer le bouclier Hylien, l'épée purificatrice et la tenue barbare : Ganon t'attends et il a pris la forme de tes parents, inquiets à propos de ton attrait pour l'eSport. La solution pour battre le boss : les rassurer et leur donner confiance.

"Vous savez, vivre de sa passion, c'est vivre heureux"

Ce n'est un secret pour personne. Le travail, lorsqu'il est dans un domaine qui ne nous attire pas plus que ça, n'est pas toujours très agréable. Il arrive que commencer un travail dans un univers qui ne nous plaît pas finisse finalement par nous convenir, mais une chose est sûre : si tu commences ta vie active ou que tu la continues dans l'univers du jeu-vidéo, quelque soit le métier, tu seras forcément plus heureux de te lever un lundi matin à 7h. Journaliste, testeur, développeur, relation presse ou pro-gamer, tous ces métiers qui touchent à ce que l'on aime sont plus passionnants que d'autres, en tous cas pour nous autres gameuses et gamers.

Et tes parents ne peuvent souhaiter que ton bonheur. Toute carrière débute par une prise de risque, personne ne commence son premier travail en gagnant des milliers d'euros par mois. Il est tout à fait normal de galérer au départ, et si c'est pour quelque chose qui te tient à cœur, ça ne te fera même pas peur. Si ton futur bonheur passe par quelques années de galère, alors ça en vaut la peine. Il faut toujours veiller à retomber sur ses pattes, à ne pas se rendre la vie trop difficile, mais les risques sont présents pour être pris. Si tes parents croient en toi, ils croiront en ce rêve.

"Je me suis entraîné toute mon enfance pour ça"

En règle générale, une personne désireuse de se lancer dans l'eSport n'en est pas à son coup d'essai dans le jeu-vidéo. Le chemin est souvent le même : dès l'enfance, la personne s'intéresse aux jeux-vidéo. Elle peut commencer par des jeux plutôt axés solo, aventure, plateforme, etc. Puis au fil du temps, elle commence à découvrir les jeux compétitifs : Rocket League, Call of Duty, League of Legends, etc, tu connais sans nul doute la liste.

A force de découvrir, d'essayer et d'apprécier ces jeux, tu t'es entraîné sans même t'en rendre compte. Si tu as un petit niveau, il serait dommage de ne pas essayer d'en profiter, n'est-ce pas ?

"L'eSport, c'est comme du sport avec les mêmes valeurs"

Depuis que l'eSport a commencé à se démocratiser, nous sommes tous tombés sur un boomer en quête de critique envers la jeunesse : l'eSport c'est pas du sport, tu te bouges pas les fesses tu restes juste assis devant ton écran. La même personne qui va crier au scandale à chaque fois que les Jeux Olympiques n'intègrent pas la pétanque en sport officiel. Trèves de blagues, il est bon de noter que le terme "sport" vient du vieux français "desport" signifiant "divertissement, plaisir physique ou de l'esprit" (source: Hubscher Ronald, L'histoire en mouvements, 1992) ; les échecs comme l'eSport sont des sports d'esprit avant tout.

Néanmoins, il faut également rappeler qu'un joueur professionnel d'eSport fait également preuve de capacités physiques : la concentration et l'agilité demandées durant les compétitions demandent d'avoir un corps sain, un esprit sain et une hygiène de vie irréprochable. En dehors de ça, l'eSport partage certaines valeurs claires avec le sport : l'esprit sportif, le partage, le respect et la solidarité, entre autres. Des choses bénéfiques qui ne peuvent être apprises que dans ce type d'activités.

"Ça peut rapporter pas mal d'argent ..."

Eh bien oui, il ne faut pas se voiler la face. Bon nombres de personnes vont te dire qu'il ne faut pas penser à l'argent, que c'est pas important du tout et que le principal c'est de s'amuser. D'un côté, c'est vrai : mais ça l'est moins quand tu dois faire le choix d'arrêter ton travail actuel ou tes études pour te lancer dans l'eSport. Il faut bien comprendre qu'une personne sans revenus va avoir besoin d'argent pour vivre. L'eSport, après de nombreux mois ou de nombreuses années d'efforts, peut être rentable et te permettre d'en vivre. D'où l'idée de devenir pro-gamer : on ne peut pas être pro sans en vivre.

"L'eSport est de mieux en mieux géré"

Il fut une époque ou l'eSport se limitait à des LANs entre ami(e)s ou dans de petits tournois locaux sans vraie gestion. Mais ce temps est plus que révolu : il existe maintenant des équipes officielles d'eSport, fonctionnant avec des sponsors, proposant des salaires, tentant de gagner des cash prize dans des tournois organisés dans des stades et suivis par des millions de personnes.

Et si ça peut parler à tes parents, tu peux toujours leur expliquer que la Ligue 1 a créé une division eSport, sobrement appelée l'eLigue 1, au sein de laquelle de équipes aux noms connus s'affrontent : le Paris Saint Germain, l'Olympique de Marseille, le Lille Olympique Sporting Club ou encore le meilleur club de France : le Racing Club de Lens. Funfact : Lens a été éliminé d'entrée de jeu pour sa première participation à l'eLigue 1. Mais nous sommes toujours debout. Toujours vivants. Toujours la banane.

"Non papa, ce n'est pas (forcément) mauvais pour la santé"

On a dit papa comme on aurait pu dire maman, mais l'idée est là : beaucoup de parents ont une mauvaise image de l'eSport vis-à-vis de son impact sur la santé. C'est vrai, rester devant son écran plusieurs heures par jour n'est pas la meilleure idée que l'on peut avoir. Mais c'est aussi ça devenir pro-gamer : savoir prendre soin de son corps et de son esprit tout en faisant ce que l'on aime.

Tout cela passe par une bonne condition physique (faire des activités qui te feront bouger) ainsi que par un mental d'acier (décompresser est primordial). Mais la partie de ton corps qui sera la plus touchée par un manque d'hygiène de vie, ce sont tes yeux. Il est très important de les protéger, et nous sommes là pour ça : nous te conseillons de te procurer des lunettes anti-lumière bleue dédiées au gaming.

Attention aux mauvais arguments !

Mais tu le sais mieux que personne, les parents qui doutent un peu de ton futur dans l'eSport ne vont pas s'empêcher de récupérer n'importe quel argument un peu biaisé pour le retourner contre toi. Bon, dit comme ça on croirait que tous les parents sont des monstres : c'est complètement faux, ils s'inquiètent potentiellement pour toi et il est possible qu'ils ne comprennent pas l'eSport. Alors pour éviter de leur faire peur, attention aux mauvais arguments.

Choisis bien tes exemples de jeu, on ne sait jamais

Certains jeux sont forcément mieux gérés et plus mis en avant sur la scène eSport que d'autres. Si tes parents comptent se renseigner sur ce que tu leur dit, il serait bon de ne pas leur donner des noms de jeux mal aimés par la scène eSport. C'est par exemple le cas de tous les jeux Nintendo avec une dimension compétitive : malgré toutes les qualités de cet éditeur, ils ne sont pour l'heure pas capables de gérer correctement cette facette de leur image.

Te lancer dans l'eSport sur Super Smash Bros. Ultimate, c'est tirer un trait sur ta carrière de pro-gamer. Si tu veux leur donner des noms de grands jeux bien représentés, parles plutôt de Rocket League, Call of Duty, League of Legends.

Est-ce que tu as le matériel nécessaire ?

Comme tout sport, il est nécessaire lorsque tu te lances dans une carrière d'avoir le bon matériel. Si pour le football ce sera une licence, des vêtements optimisés ainsi que des crampons confortables (entre autres), l'eSport te demandera d'avoir soit une bonne console, soit un PC relativement puissant.

N'oublions évidemment pas le casque gaming, les lunettes, les claviers et souris ou les manettes, etc. Si tu n'as pas encore de PC sous la main, cela peut être assez rédhibitoire pour toi : tes parents (si tu ne gagnes pas encore ton propre salaire) ne vont peut-être pas vouloir t'acheter ton matériel. Si le budget est serré, nous te conseillons de te diriger vers un setup pensé pour les débutants.

Par contre, tu es sûr d'avoir le niveau ? Parce que bon ...

Bon allez ça c'est un peu un troll. Non parce que des joueurs de Fortnite qui ont 14 ans et qui pensent pouvoir se lancer dans le pro-gaming on en a vu. Si tu comptes te renseigner sérieusement sur ce domaine, assure toi d'avoir un minimum de niveau ; prends du recul sur ton skill, frotte toi à des joueurs potentiellement meilleurs et vois si tu t'améliores au fil du temps. Prendre des risques pour se lancer dans une telle carrière sans avoir le petit quelque chose, c'est vraiment pas une bonne idée. C'est comme tenter la carrière de comptable sans savoir classer ses factures, par exemple.

Ne nous oublie pas quand tu seras sur le toit du monde de l'eSport

Nous espérons que notre guide pourra t'aider à te lancer dans ta future carrière de joueur eSport ! Tu es censé avoir les clés maintenant pour convaincre tes parents, si tu trouves d'autres arguments imparables n'hésite pas à nous les donner en commentaire. Et si tu deviens un(e) joueur(euse) talentueux(euse), nous pourrions pourquoi pas te proposer un peu de matériel pour protéger tes yeux ? Sait on jamais.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés