Comment savoir si mes lunettes sont anti lumière bleue ?

Comment savoir si mes lunettes sont anti lumière bleue ?

Plus les années passent et plus le grand public est sensibilisé aux dangers de la lumière bleue. C'est sans doute ton cas et il est forcément intéressant de savoir si les lunettes que tu portes actuellement, qu'elles soient portées toute la journée, pour lire ou pour éviter la fatigue oculaire, proposent ou non un filtrage de la lumière bleue. Aujourd'hui, tu te demandes sûrement "comment savoir si mes lunettes sont anti lumière bleue ?", et nous sommes évidemment là pour te répondre.

Dans cet article : 

  • Pourquoi se protéger de la lumière bleue
  • Vérifier si vos lunettes sont anti lumière bleue

Rappel des bases : pourquoi est-il important de se protéger de la lumière bleue ?

Se protéger de la lumière bleue est important. Si tu ne le sais pas encore, il est intéressant de faire un petit rappel de ce qu'est la lumière bleue, avant toute chose car on entend tout et n'importe quoi.

C'est quoi exactement la lumière bleue ?

Pour te résumer l'idée, la lumière bleue est une partie du spectre lumineux, compris entre 380 et 500 nanomètres. Mais toute la lumière bleue n'est pas dangereuse, seules les longueurs d'ondes "bleu-violet" comprises entre 380 et 450 nanomètres le sont, contrairement aux bleu-turquoise présentes entre 450 et 500. Ces dernières sont bénéfiques au corps et sont essentielles à la régulation du rythme biologique.

Mais la lumière bleue n'est pas présente que dans nos écrans : tu l'auras peut-être compris, c'est une lumière à l'origine tout à fait naturelle, présente autour de toi en continu et envoyée par le soleil lui-même. Bien évidemment, c'est la lumière bleue artificielle qui sera la plus dangereuse, de par son utilisation trop importante.

Pour ce qui est de la partie nocive donc, les lunettes anti lumière bleue et particulièrement les montures Horus X visent à les filtrer, pour éviter à l'œil de les subir et pour éviter bien des soucis, que nous allons te détailler ci-dessous.

Quels sont les dangers de la lumière bleue ?

Nous le disions plus haut, la lumière bleue existe à l'état naturel. Elle sert en partie à réguler notre corps et notre rythme biologique.

Lorsque le soleil se lève, la lumière bleue est en partie le signe pour ton cerveau qu'il est l'heure de se réveiller et de se mettre en route pour affronter la journée. Lorsque le soleil se couche, ton corps comprend que c'est l'heure de se reposer et de dormir.

Et c'est là le premier danger de celle créée artificiellement pour nos écrans : en abusant de la lumière bleue avant le coucher par exemple, ton cerveau, aussi performant soit-il (au moins autant que celui d'un Lapin Crétin, pour sûr), pensera qu'il fait encore jour. En découle un sommeil retardé, perturbé et une fatigue constante.

D'autre part, et c'est sans doute l'impact premier d'une surexposition à la lumière bleue, tes yeux vont se fatiguer eux-aussi.

Picotements, yeux rouges, secs, fatigués, paupières qui sautent ou encore éblouissements, vision floue et bien évidemment maux de tête, il s'agit là de toutes les gênes possibles lorsque tu utilises un écran sans aucune protection durant des heures.

Alors on le sait, c'est pas en jouant une heure par jour que tu vas pouvoir choper le meilleur œuf dans Monster Hunter Stories 2, mais on te conseille vivement de te procurer des lunettes gaming.

Pour finir, il existe également des risques bien plus importants. Il s'agit là de quelque chose heureusement de rare, mais une exposition trop forte et trop prolongée à la lumière bleue peut amener à deux problèmes particulièrement virulents. Le premier est un déficit de concentration très prononcé.

Le deuxième est tout simplement la perte de la vue. Soyons honnêtes, il y a peu de chances que ça t'arrive pendant une game de Overwatch, mais il est primordial de se rendre compte que cela existe.

Prendre des risques inutiles ne sert par définition à rien, alors protège toi.

Vérifier si mes lunettes sont anti lumière bleue

Demander au constructeur (optionnel) 

La première chose à faire c'est de demander à la marque / constructeur de tes lunettes les données de filtrations. On a pas forcément toujours accès à ce genre de données mais cela peut être une solution rapide si l'entreprise en question te donne cela. Si tu n'as pas envie de t'embêter avec eux, alors passer à l'étape suivante. 

Passer tes verres devant une feuille blanche

C'est le test le plus simple, puisque tu n'as vraiment pas besoin de passer beaucoup de temps à le faire. Il te suffit d'une feuille blanche, d'un mur, d'un meuble parfaitement blanc ou d'une surface peinte à la poussière de Lune (si tu as un Portal Gun c'est pratique), et de tes lunettes actuelles.

Une fois que tu as tout cela, il te suffit de passer tes verres devant la surface blanche, très proche (en faisant attention à ne pas frotter pour ne pas abîmer tes lunettes).

Si tu vois une différence de teinte entre la feuille et son rendu à travers tes verres, c'est qu'il y a un filtrage anti lumière bleue. Plus la feuille sera jaunie à travers tes lunettes et plus le filtrage sera fort. Si tu n'es pas bien sûr, tu peux toujours refaire le test avec les lunettes d'un proche par exemple.

Regarder les reflets de tes verres

Le traitement anti lumière bleue appliqué sur des verres peut, selon l'intensité, créer des reflets très voyants. Non pas qu'ils seront voyants au quotidien lorsque tu portes les lunettes, mais plutôt qu'ils le seront si tu cherches à les voir.

Pour faire ceci, c'est très simple : approche-toi d'une source de lumière naturelle (à ta fenêtre ou même directement dehors), retire tes lunettes et tourne tes verres vers la lumière. S'ils filtrent la lumière bleue, tu devrais justement voir des reflets bleus ou violets sur tes verres, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Se rendre chez un opticien

Si les deux solutions données plus haut de te donnent pas satisfaction, si tu n'es toujours pas certain d'avoir ta réponse ou plus simplement si tu as des problèmes de vue qui ne te permettent pas de procéder à ces tests, la dernière solution sera de te rendre chez un opticien. Avec des montures, tu peux tout à fait leur demander de vérifier la filtration de la lumière bleue présente sur tes verres.

Tu le sais bien, les opticiens disposent de machines dédiées aux lunettes et aux verres, ils seront donc en mesure de te confirmer ou non cela. Il faut dire que même sans machine, ils ont le métier dans la peau et sauront d'un coup d'œil te donner ta réponse.

Acheter un machine de spectrométrie 

Si tu es vraiment très motivé (et très riche) tu peux t'acheter une machine spécialisée pour tester la transmittance lumineuse de tes lunettes sur la longueur d'onde spécifique 380-450 nanomètres. 

Tu as les clés en main pour savoir si tes lunettes filtrent la lumière bleue

Maintenant que tu sais ce qu'est la lumière bleue et que tu as les techniques pour savoir si tes verres sont filtrants, tu n'as plus que deux solutions. La première, c'est te réjouir que ton matériel filtre déjà la lumière bleue. La deuxième, si tes verres ne sont pas équipés, c'est de te procurer des lunettes anti lumière bleue. C'est justement ce que l'on propose chez Horus X, alors n'hésite pas à visiter notre catalogue. Si tu ne sais pas trop comment choisir, nous t'avons déjà préparé des guides sur comment choisir ses lunettes anti lumière bleue.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés