Fatigue oculaire numérique et syndrome de vision informatique

Image à la une, poste de travail et fatigue oculaire

Si après quelques heures sur ton écran tes yeux piquent encore plus qu'après avoir lâché un silencieux et oublié d'ouvrir les vitres de ta Twingo, tu souffres probablement de fatigue oculaire numérique aussi connue sous le terrible nom de syndrome de vision informatique (SVI)

Si tu réussis à passer outre la brutalité de cette modeste introduction, nous allons pouvoir t'expliquer plus en détail (et non sans humour) de quoi il s'agit. 

Dans cet article:

  • Qu'est ce que la fatigue oculaire numérique
    • Symptômes
    • Origine
  • Comment s'en protéger

Syndrome de vision informatique / Fatigue oculaire numérique : de quoi parle-t-on ?

Le terme "Syndrome de vision informatique" est emprunté directement à nos amis d’Amérique du Nord (Computer vision syndrom). Pour affirmer notre indépendance, nous utiliserons dans cet article le terme synonyme plus approprié de fatigue oculaire numérique. 

Ce syndrome, c'est un ensemble de problèmes de vue résultant de l'utilisation prolongée d'un ordinateur, d'une tablette, d'une liseuse électronique, d'un smartphone, bref, d'un écran digital. 

Homme souffrant de fatigue oculaire numérique

Symptômes fatigue oculaire numérique

  • Fatigue oculaire généralisée
  • Maux de tête
  • Vision floue
  • Vision double 
  • Sécheresse des yeux, picotements
  • Irritation des yeux, rougeurs
  • Douleurs au cou et aux épaules
  • Vertiges/étourdissements
  • Difficulté à refocaliser les yeux

Tous ces symptômes ne se déclarent pas forcément simultanément mais peuvent se présenter tour à tour en fonction du contexte d'utilisation des écrans et de la sensibilité de l'utilisateur. 

Origine, pourquoi les écrans font mal aux yeux ? 

Lorsque tes yeux se concentrent sur un écran pendant des périodes prolongées et ininterrompues, tes muscles oculaires deviennent progressivement incapables de récupérer de la tension constante nécessaire pour maintenir la mise au point sur un objet proche.

En plus de cela, la lecture d'un écran s'accompagne de difficultés qui lui sont bien spécifiques

Souvent, les lettres sur écran ne sont pas aussi précises ou nettement définies, le niveau de contraste des lettres par rapport au fond est réduit et la présence de reflets sur l'écran peut rendre la visualisation difficile.

Poste de travail avec écran sur un bureau

Les distances et les angles de vision utilisés sont également souvent différents de ceux utilisés pour d'autres tâches de lecture ou d'écriture.

Par conséquent, les exigences en matière de concentration et de mouvement des yeux pour le visionnement d'un écran numérique imposent des exigences supplémentaires sur tes yeux.

En gros, ton système visuel est sous pression (et je ne parle pas de Kro) et doit souvent forcer pour maintenir une vision nette.

  • Mauvais éclairage
  • Reflets
  • Distances de visionnement inadéquates.
  • Mauvaise position assise
  • Utilisation des écrans en extérieur (+ d'UV et de reflets)
  • Problèmes de vision non corrigés
  • Une combinaison de ces facteurs

Conclusion : Dans la plupart des cas, la fatigue oculaire numérique est due au fait que les exigences visuelles de la tâche dépassent les capacités visuelles de l'individu pour les réaliser confortablement (c'est bien dit non ?)

Comment réduire la fatigue oculaire causée par nos écrans

Comment soulager ses yeux des écrans ? A part arrêter de passer 10 heures par jour sur nos PCs tu veux dire ? Ah je vois, tu veux une solution qui te permettent de continuer dans ta voie de cyborg connecté et profiter de centaines d'heures de gameplay sur le dernier Elden Ring ou de la dernière saison du Witcher sur Netflix sans te ruiner les yeux. Ok, voyons voir ce qu'on peut faire.  

Trouver un meilleur équilibre avec la méthode 20-20-20

Un bon moyen mnémotechnique pour contrer la fatigue visuelle des écrans.

En gros, toutes les 20 minutes passées à utiliser un écran, tu regardes quelque chose qui se trouve à 20 pieds (6 mètres) de toi (encore un truc inventé par l'Oncle Sam) pendant 20 secondes au total.

Pas besoin d'être très précis niveau distance, l'idée c'est de se concentrer sur un objet éloigné pour obliger l’œil à se détendre. Il faut environ 20 secondes pour que tes yeux se détendent complètement.

Pense à te mettre un petit rappel via l'alarme de ton téléphone pour ancrer cette bonne habitude (ou tu peux même trouver une app qui s'occupe de te le rappeler). 

Se protéger avec des lunettes pour écran

Lunettes anti lumière bleue horus X

Un des moyens les plus simples et efficaces pour se protéger de la lumière des écrans. Les lunettes pour écran créent une barrière physique entre vos yeux et l'environnement. Les meilleures lunettes pour écran filtrent : 

  • 100% des UV 
  • La lumière bleue agressive entre 380 et 450 nanomètres
  • Les reflets

Jette un œil aux lunettes pour écran Horus X, issues des technologies développés pour les gamers et ceux les + exposés aux écrans. Efficacité garantie garantie (pas d'erreur ici, résultat garanti + garantie à vie = deux fois + de garanties mais je m'égare).

Penser à cligner des yeux

Facile à dire, pas si simple à mettre en place. Essai d'y penser car on a tendance à oublier de cligner des yeux lorsqu'on est hyper concentré et les yeux en prennent un coup.

Attention à ne pas effrayer tes collègues si tu commences à cligner frénétiquement dans le vide au milieu de ton open space.  

Tu peux aussi essayer d'utiliser des gouttes pour les yeux mais c'est plus un traitement des symptômes plutôt qu'une solution qui traite la cause du problème. 

S'hydrater

C'est aussi une bonne idée de te lever et de prendre un verre d'eau pour t'hydrater (pas de coca, ni de fanta, ni de pepsi, de l'eau, de l'eauuuuuu car ton corps est en pleine croissance (#pubculte)). Si ton corps est hydraté, tes yeux le seront aussi.

A la manière d'un samouraï, boire du thé vert pendant ta pause peut t'aider encore plus. Avec ses antioxydants, le thé peut t'aider à produire des larmes pour une meilleure lubrification (ou si tu fais un thé vraiment dégueulasse, des larmes de dégoût). 

Réduire les reflets et ajuster la luminosité ambiante

Si tu ne retiens qu'une chose ici, surtout, pas de fenêtre derrière toi qui créerait de méchants reflets sur ton écran.

Au delà de ca, la fatigue oculaire est souvent causée par une lumière trop vive, qu'il s'agisse de la lumière du soleil extérieur entrant par une fenêtre ou d'un éclairage intérieur trop intense ou mal adapté.

Dans la mesure du possible, remplace les néons par des lampes qui fournissent un éclairage LED indirect "blanc doux", le plus proche de la lumière naturelle indirecte. Le passage à ce type d'éclairage "à spectre complet", qui se rapproche davantage du spectre lumineux émis par la lumière du soleil, peut être plus agréable pour le travail sur ordinateur. 

Ajuster les paramètres de ton écran

  • Luminosité : Règle la luminosité de l'écran pour qu'elle soit approximativement la même que celle de ton poste de travail environnant. À titre de test, regarde le fond blanc de cette page Web. S'il ressemble à une source de lumière, il est trop lumineux. S'il semble terne et gris, il est peut-être trop sombre.
  • Taille et contraste du texte : Ajuste la taille et le contraste du texte pour plus de confort, notamment lorsque tu lis ou compose de longs documents. En général, une impression noire sur un fond blanc est la meilleure combinaison pour un confort maximal.
  • Température des couleurs : Il s'agit d'un terme technique utilisé pour décrire le spectre de la lumière visible émise par un écran couleur. La lumière bleue est une lumière visible de courte longueur d'onde qui est associée à une plus grande fatigue oculaire que les teintes de plus grande longueur d'onde, comme l'orange et le rouge. Ton écran possède sans nul doute un filtre intégré

Changer d'écran

Encore adepte de l'écran cathodique? (si tu ne sais pas ce que c'est, tu n'as pas de souci à te faire). La technologie des écrans évolue constamment et il faut en profiter.

Pour reposer tes yeux, rien de tel qu'un écran à haute résolution pour bénéficier d'une image plus nette qui fera moins forcer. Lorsque tu choisis un nouvel écran plat, sélectionne un écran avec la plus haute résolution possible.

Choisis également un écran relativement grand. Pour un ordinateur de bureau, un écran de 19 pouces nous semble un minimum.

Ajuster ton poste de travail / jeu

Bon là on va un cran plus loin mais ton confort général est important aussi.

Ton poste de travail, ton gaming set up ou ta gaming room sont des éléments cruciaux à retravailler pour optimiser ton confort. 

Ton installation générale va grandement contribuer aux symptômes liés à la fatigue visuelle digitale. Réfléchis à tout ce qui peut influencer ton bien être : 

  • As tu une chaise comfortable / ergonomique réglée à la bonne hauteur?
  • As tu un bureau bien ajusté (regarde les bureau stand up, excellente alternative si tu as de problèmes de dos). 
  • Ton écran est il à la bonne distance (40-70cm) et à la bonne inclinaison pour ne pas t'obliger à forcer au niveau du cou et des épaules.  

Le mot de la fin : Fatigue oculaire numérique

Nous passons presque tous plus de 4h par jours sur nos écrans. A moins d'être doté d'une vision bionique, impossible de ne pas ressentir les effets cette surexposition à cette lumière digitale.

Ce n'est pas forcément une mauvaise chose car les écrans nous aident à faire de plus en plus de choses intéressantes.

Qu'il s'agisse de beaux tableurs excel ou du dernier Call of Duty, les écrans nous permettent de réaliser des tâches indispensables à notre vie professionnelle et personnelle. Plutôt que de les mettre de côté complètement, on peut trouver un équilibre qui nous permet d'avancer avec sérénité.  

C'est aussi important d'y penser pour les enfants qui ne s'en plaignent peut être pas mais qui y sont encore plus sensibles. 

PS: Pensez aussi à consulter votre ophtalmo régulièrement pour détecter tout autre problème lié à vos petits yeux. 

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés